logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

20/11/2015

La cuisine intergénérationnelle : passons derrière les fourneaux avec nos enfants !

Samedi dernier, je discutais avec la petite fille d’un de mes plus anciens amis chez qui nous nous retrouvons régulièrement pour cuisiner et déguster dans la bonne humeur.  « J’aimerais beaucoup mettre la main à la pâte, mais vous savez, moi et la cuisine… » nous a-t-elle confié de sa petite voix timide. Le développement de la restauration rapide, l’accélération du temps, l’individualisation de la société ou encore le changement des mœurs a certes bouleversé les « codes culinaires traditionnels ».

De nos jours, il n'est pas rare d'entendre certains partisans de la vieille école se plaindre de ce manque d’intérêt des filles pour les fourneaux. Combien de fois a-t-on pu entendre « Oh vous savez, aujourd’hui c’est terrible, les filles ne savent plus cuisiner ».  Seulement voilà. En 2015, il serait temps de sortir des préjugés sexistes qui ont pu nous être inculqués par la société. Je ne dis pas que la femme ne devrait plus cuisiner, au contraire, mais que l’association systématique de l’image de femme à « une bonne cuisinière » ne devrait plus être d’actualité.

Pour moi, ou comme pour mon ami Jean, la cuisine, c’est un plaisir avant tout. Ce n’est pas une corvée. Apprécier de préparer un plat pour soi-même, pour les autres, c’est selon moi, quelque chose de primordial. Et malheureusement, parce que cette image de la « femme cuisinière » est encore prégnante aujourd’hui, la cuisine est encore perçue comme une tâche ménagère.

cuisine,recette,intergénérationnel

C'est pourquoi l’échange intergénérationnel autour de la cuisine est un excellent moteur de transmission de cette passion et de changement des moeurs. Pour avoir discuté avec ma fille, celle-ci me confiait, avec regret, qu’elle n’avait pas forcément cherché à « intégrer » ma petite-fille, Claire, lors de la préparation des repas. Elle lui disait plutôt de préparer la table ou de s’occuper de faire la vaisselle. « Je suis tout le temps pressée quand je fais la cuisine, je ne prends pas le temps de lui montrer comment faire, de lui apprendre à réaliser telle recette ». « Et puis, pour moi, elle ne s’est jamais intéressée à la cuisine, donc je n’ai jamais cherché à lui transmettre mes trucs et astuces ».

Ce qui est tout à fait compréhensible. Seulement voilà, les jeunes semblent se désintéresser des fourneaux car ils n’y voient pas le côté ludique. Or, en les « excluant » de notre cuisine, on renforce leur impression que "la cuisine, c'est barbant" puisqu'ils n'ont pas l'opportunité de la découvrir vraiment, de mettre la main à la pâte. Au contraire, c’est à nous de les éduquer aux goûts, aux couleurs, aux humeurs de la cuisine. Ainsi, quand mon petit-fils vient manger à la maison le dimanche, je prends le temps de lui apprendre à différencier tel ou tel champignon, à la façon de cuisiner tel légume ou à réaliser une jolie présentation visuelle.

La Cuisine de Monica par exemple en est un parfait exemple : grand-mère et petit fils cuisinent ensemble en vidéo depuis 2009 ! Je pense aussi au nouveau concept de Mamie Régale, qui met en relation des jeunes, curieux de se mettre aux fourneaux, et des « Chefs Mamies », afin de lutter contre l’isolement des personnes âgés.

Vous l’avez compris : l’éducation culinaire et gustative représente pour moi un formidable outil de partage et de transmission entre plusieurs générations. Faisons tomber les barrières et les préjugés, car oui, les jeunes aiment cuisiner (je pense ici au blog à succès « Dommage Kitchen », tenus par six étudiants, dont une copine de ma petite-fille). Il faut juste leur donner le goût de passer derrière les fourneaux et du partage. A vous de jouer !

 

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique